Andreas and
Claudia Käch-Schaffhauser

Janet Jackson et James Bond

Février 2004, un samedi soir. Les Lucernois fêtent le carnaval, la plus grande manifestation populaire de Suisse centrale. C’est vrai, au début, l’idée de revêtir un costume et de vous jeter dans le tumulte de la fête ne vous emballe pas trop.

Mais finalement, des amis réussissent à vous convaincre. «Va au bal masqué du Schweizerhof, tu y rencontreras l’homme de tes rêves», vous promet votre tante

L’argument fait mouche. Vous vous déguisez en Janet Jackson avec poitrine nue (en plastique) dépassant de la blouse (en référence au «scandale du Nipplegate»), entraînant dans votre sillage deux amies habillées en reporter et en danseuse:

«Hôtel Schweizerhof, nous voilà.»

Et puis, l’impossible se produit: en pleine cohue du carnaval, vous faites la connaissance d’Andreas. Vêtu d’un pull sombre à col roulé et d'une veste, il voulait seulement boire un verre au bar. Vous discutez en anglais et lui dites en plaisantant qu’il doit sûrement être déguisé en James Bond. Même après cette soirée, vous restez dans votre première lettre «JJ» et «Bond».

Entre-temps, vous êtes rentrée en Espagne, tandis que lui vit à Lucerne. Après de nombreux e-mails, plusieurs rendez-vous, votre retour définitif en Suisse, un voyage en Argentine et diverses missions d’Andy, vous devenez un couple.

Cinq ans et demi se sont écoulés. Nous sommes le 24 septembre 2009. Vous êtes enceinte, «James Bond» et vous filez toujours le parfait amour. Vous venez de vous installer dans une suite au Schweizerhof. Demain, c’est votre mariage civil, et qu’y a-t-il de plus logique que de s’unir là où tout a commencé?

Vous démarrez votre grand jour par un délicieux petit-déjeuner dans la salle à manger du Schweizerhof, puis vous vous rendez à l’hôtel de ville pour la célébration civile.

Votre tante qui avait prédit votre rencontre est votre témoin. Après la cérémonie et l’apéritif au bord de la Reuss, vous dégustez un déjeuner de fête en petit comité au Schweizerhof.

La soirée commence par un grand apéritif dans la maison Herren zu Schützen avant de se poursuivre en compagnie d’une bonne soixantaine d’amis au Schweizerhofbar avec gâteau de noces, boissons et vin, le tout accompagné d’une musique de piano entraînante. Heureusement, pour la nuit de noces, vous n’avez qu’à prendre l’ascenseur.

Aujourd’hui, vous racontez encore régulièrement à vos enfants que la grande et belle maison blanche (l’Hôtel Schweizerhof Lucerne) est l’endroit où papa et maman se sont rencontrés et mariés. Et Mia ajoute toujours:

«Oui, et j’y étais, dans le ventre de maman.»

Le Schweizerhof reste pour vous un lieu très spécial. Un lieu de rencontre où travaillent de nombreuses personnes avec du cœur et du charisme. Un hôtel 5 étoiles humain et vibrant où vous avez déjà vécu de nombreux moments inoubliables et en vivrez certainement bien d’autres.