Viktor Röthlin

Roesti fait maison

Une chaude journée de mai 2007. Au lieu de votre habituelle tenue de marathon, vous portez un tablier de cuisine blanc et une toque. Aujourd’hui, c’est un entraînement un peu particulier qui vous attend. Vous êtes dans la cuisine de l’Hôtel Schweizerhof Lucerne et, à vos côtés, se tient le chef Thomas Zürcher.

La télévision suisse est là pour filmer. Vous voulez partager l’un de vos rituels avant une compétition: vos «röstis» maison. En un rien de temps, vous transformez des pommes de terre crues en röstis croustillants. Vous parvenez même, en suivant les instructions du chef, à les retourner parfaitement dans la poêle. Celui-ci goûte et rend son verdict: «Excellents à leur façon. Nous ajouterions peut-être des oignons revenus et du lard. Mais avant un marathon, cette recette est idéale.»